Réforme territoriale – Lettre à MM Vandenbroucke et Lombertie

Suite à l’annonce par le Maire de Limoges et le Président de Limoges-Agglomération de réaliser une étude sur les effets de la réforme territoriale, voici la lettre que leur a adressé le groupe Limoges Terre de Gauche :

 

 

Monsieur le Président, Monsieur le Maire,

La fin administrative de la région limousin et son intégration à la région Nouvelle-Aquitaine suscitent bien des effets -objectifs et subjectifs-, des interrogations légitimes, des inquiétudes loin d’être toutes infondées.

Vous avez annoncé publiquement le souhait des deux collectivités de co-financer la réalisation d’une étude indépendante et scientifique d’évaluation de ces effets. Cette étude est une exigence citoyenne incontestable. Aussi nous semble-t-il important que son pilotage et ses modalités de réalisation soient cohérentes avec cette exigence !

La Ville de Limoges et Limoges Métropole se targuent de favoriser des démarches participatives d’implication des citoyens dans la mise en œuvre de leurs politiques. Pourquoi alors concevoir une étude pilotée par des personnalités et de « grands élus » comme cela se dessine ? Nous disons : « Chiche plutôt pour la démocratie participative ! ». Il faut prendre au sérieux ce qu’a dit -à juste titre- le Professeur Pierre-Yves Robert (Faculté de médecine de Limoges) lors du débat citoyen du 14 décembre à l’espace Cité: « Il faut de la démocratie participative à côté de la démocratie représentative ». La réalisation de cette étude constitue une excellente opportunité de passer à des travaux pratiques actifs, stimulants et innovants pour les citoyens, pour les élus et leurs administrations respectives, pour les chercheurs.

Nous vous proposons une méthode participative inédite: créer une plateforme numérique ouverte afin de recueillir l’expression citoyenne et de permettre la publication d’informations pluralistes vérifiées. Une telle plate-forme aurait de multiples avantages:

  • ancrée dans la modernité technologique 3.0, elle garantirait aux citoyens la transparence et la pluralité des expressions ;
  • en sollicitant les témoignages, ressentis, propositions et contributions des citoyens intéressés, individuellement et/ou collectivement (associations, syndicats, collectifs,… ) sur les effets de la méga-région dans leur vie quotidienne (professionnelle, familiale, citoyenne,…) elle offrirait aux chercheurs une base complémentaire de ressources, abondantes et diversifiées
  • elle pourrait aisément être ouverte aux contributions et auditions de personnalités et d’experts
  • elle placerait notre territoire au rang des territoires les plus innovants en matière de renouvellement démocratique

Comment mieux contribuer à un authentique et solide bilan de territoire, riche et autant que possible exhaustif ?

Les deux collectivités disposent en leur sein des moyens humains et matériels pour concrétiser cette plateforme. Le pilotage de sa conception, de sa gestion et du phasage de sa mise en œuvre serait assuré par un groupe de vingt personnes, coordonné à l’équipe de recherche, et composé à parité de 10 élus et de 10 citoyens tirés au sort, par huissier, après large appel à volontaires.

Chaque collectivité serait représentée dans le groupe de pilotage de la plateforme par 5 élus: 1 représentant désigné par chaque groupe politique siégeant au Conseil Municipal pour la Ville de Limoges; 5 représentants porteurs de la diversité des options politiques au sein de la collectivité pour Limoges Métropole.

Nul doute qu’une telle démarche construite sur la transparence, le respect de la diversité des sensibilités et l’implication citoyenne organisée, serait à même d’empêcher que ne « prospèrent les peurs infondées », tout en permettant aux acteurs publics l’attention et la prise en compte des inquiétudes fondées.

En souhaitant que cette proposition retienne toute votre attention… et votre approbation, nous vous présentons, en ce début d’année, nos meilleurs vœux.

Les élu-es Limoges Terre de Gauche

Gilbert Bernard – Danielle Soury – Frédéric Chalangeas

(2 commentaires)

    • Pascale Rome on 7 février 2018 at 16 h 51 min
    • Répondre

    Très bonne idée…on va voir maintenant leur réaction.
    Il faudrait faire la même étude a Tulle Brive Gueret Poitiers..
    Il faudrait aussi envoyer cette lettre à nos partis politiques dans les autres régions pour qu’une etude equivalente soit demandée.
    Les citoyens verraient les vraies conséquences de la metropolisation.

    • Yves Thiébaut on 7 février 2018 at 20 h 24 min
    • Répondre

    Il faudra surtout en faire de la publicité, à leur réaction, qu’on peut anticiper dans le fond sinon dans la forme.
    Bien joué

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.