↑ Revenir à Programme

L’austérité n’est pas la solution…

 … mais le problème !

 

Limoges figure au triste palmarès des grandes villes françaises dans lesquelles l’austérité fait le plus mal : le revenu annuel avant impôt et prestations sociales des 10% les plus pauvres de la ville a baissé de plus de 1000 euros pour une personne seule entre 2008 et 2011.

C’est le résultat des politiques libérales menées depuis 30 ans. Au nom de la compétitivité et de la concurrence libre et non faussée, les acquis sociaux sont systématiquement rognés et la dépense publique remise en cause. Contrairement aux promesses, ces politiques nous enfoncent dans les difficultés. Le chômage et la précarité, la baisse du pouvoir d’achat, le démantèlement des services publics, conjuguent leurs effets pour rendre la vie de toutes et tous de plus en plus difficile. Il y a beaucoup trop d’injustices.

Cette politique met aussi les collectivités locales au bord de l’asphyxie financière. La soumission des gouvernants aux intérêts de la finance ajourne sans cesse l’urgente et indispensable bifurcation du système marchand et productif face à l’exploitation sans limites des hommes et de la nature.

Ce n’est pas une fatalité: on peut faire autrement, à condition de remettre la main sur les richesses créées par le travail, de faire cesser leur pillage par les financiers pour permettre enfin une plus juste répartition de la richesse et la transition écologique.

Le programme que nous proposons est inséparable de la lutte contre l’austérité qui frappe les familles et les collectivités.