Pour le vivre ensemble et la sécurité: l’Humain d’abord !

La sécurité c’est d’abord la sécurité sociale et la protection sociale.

Face à la surenchère médiatico-sécuritaire de Sarkozy puis de Valls, plus que jamais nous avons besoin de recréer et de consolider le lien social. C’est possible à travers la prévention et l’accompagnement au quotidien.

Nous préférons la présence humaine partout plutôt que la vidéo-surveillance et les digicodes. Quelle que soit son adresse, nous voulons garantir à chacune et à chacun un égal droit à la sûreté en restaurant partout dans la ville la «vie de quartier». Le fort investissement sur les cœurs de quartiers fournira l’occasion à chacun de « faire société ».

Dans le cadre de ses compétences et pour répondre avec réalisme aux diverses difficultés que peuvent parfois rencontrer ses administré-e-s (conflits de voisinage, nuisances sonores, détresse sociale, dégradations du cadre de vie…) la municipalité se doit d’agir pour permettre le bien vivre ensemble. Elle mobilisera ses services pour que soient assurées sur tout le territoire de la commune l’écoute, la concertation et les réponses nécessaires.

A titre d’exemple, qui ne comprend pas que la politique municipale en direction d’une jeunesse en souffrance est plus efficace quand les conditions de travail des éducateurs de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) sont de qualité ? A ce sujet la municipalité se mobilisera pour appuyer les demandes des professionnels et intervenir auprès du Ministère de la Justice afin d’étoffer les services de la PJJ près du Tribunal de Limoges.

Tout ceci passe forcément par plus de présence humaine (éducateurs, associations,…), plus de services publics et évidement la mise en œuvre des propositions sociales que nous portons pour rendre notre ville plus humaine et donc plus solidaire.

En ce qui concerne les secours d’urgence, nous étudierons la possibilité de l’édification d’un établissement de moyens lourds de sapeurs-pompiers sur la rive gauche de la ville.