Favoriser les pratiques sportives populaires

A la politique des projets ruineux, nous substituerons celle d’un accès facilité aux équipements publics pour toutes et tous, au travers notamment de tarifs sociaux.

• Pour favoriser la pratique sportive populaire et contribuer ainsi à ce que chacun accède à la pratique sportive de son choix, il faut aussi remettre le sport business à sa place.

Le financement des équipes professionnelles ne sera plus l’essentiel du budget sportif de la ville. Les sommes consacrées au financement des équipes professionnelles seront réduites et redistribuées auprès de l’ensemble des clubs de quartiers. Nous mettrons fin au budget « promotion » (primes de match,etc.).

Nous appuierons l’aide aux associations culturelles et sportives qui travaillent en direction de la jeunesse, dans le respect du « vivre ensemble »

• Pour les nouvelles pratiques sportives urbaines en salle, nous mettrons à disposition des structures municipales existantes ou de nouvelles structures, avec l’encadrement nécessaire avant et après les horaires de travail des salariés.