Portrait de… Kevin Meillaud

Notre liste est ouverte, plurielle, unitaire ! On y trouve, outre des candidat-es issu-es des formations du Front de Gauche, des écologistes de gauche, en dissidence d’EELV, des syndicalistes d’horizons divers, des militants associatifs… Elle associe des militants de longue date, mais aussi des citoyens dont c’est le premier engagement dans une campagne dynamique et chaleureuse. Qui sont-elles ? Qui sont-ils ces candidats ?

kevinÀ l’heure où les listes font disparaître les logos de leur parti politique (ou se réclament de l’apolitisme), peux-tu dire en deux mots pourquoi tu as fait ce pas, souvent mal perçu ou compris, vers la «politique» ? En un mot, peux-tu expliquer ton engagement ?

A mes yeux l’apolitisme est souvent une manœuvre et ce type de liste peut être tout simplement un piège pour les citoyens. Les apolitiques sont dans la plupart des cas, plus ou moins consciemment, dans des solutions compatibles avec les politiques de droite. Porter un projet « apolitique », c’est aussi souvent éviter de se poser la question des valeurs en politique.

Mes valeurs sont de gauche, éco-socialistes. Je suis fier de me battre aux côtés du Parti de Gauche et du Front de Gauche. La liste « Limoges Terre de Gauche » plait aux Limougeauds. Elle est déterminée et source de propositions et d’idées neuves.

Quelles raisons ont motivé ton appartenance à la liste « Limoges Terre de Gauche » ? Limoges Terre de Gauche est une véritable nouveauté dans l’histoire de Limoges. C’est l’unique liste de Gauche pour ces municipales à Limoges. Il est bien temps de prendre en main notre avenir.

Quelle est la ou quelles sont les 2 ou 3 propositions du programme «Limoges Terre de Gauche » que tu soutiens particulièrement ?

Les propositions du programme que je soutiens particulièrement sont la gratuité des transports en commun et la création du Tramlim. Cela donnera aux limougeauds la possibilité de se déplacer gratuitement et rapidement. C’est un enjeu social et écologique. Mais pas uniquement car cela permettra l’ouverture des quartiers populaires vers la ville et la culture.

Pourquoi, à ton avis, l’abstention a-t-elle gagné du terrain ces dernières années ? Après le ras le bol du gouvernement Sarkozy, les Français ont cru à une autre politique, plus juste et de Gauche, en élisant F. Hollande à la Présidence de la France. Aujourd’hui, ils se sentent trahis. Un dégoût de la politique en général se fait sentir avec le risque d’une progression du FN, le danger est permanent.

Mais les masques sont tombés ! Limougeauds, ne restez pas chez vous les 23 et 30 mars prochain. L’unique Gauche de Limoges et de notre pays a besoin de vous ! L’avenir, c’est vous, c’est nous et il nous faut ensemble prendre le pouvoir !

Penses-tu que l’enjeu des élections municipales soit uniquement local ?

Non évidement, quant les décisions austéritaires du gouvernement impactent nos communes, nos collectivités locales, seul un programme national anti-austérité dans les municipalités servira de bouclier dans la vie quotidienne des citoyens.

Des élus Front de Gauche, c’est également contribuer à la création d’une vraie majorité de Gauche au Sénat.

Que souhaites-tu pour l’avenir ? A quoi ressemble la ville (le monde ?) que tu veux construire ?

Quant nous aurons réussi à construire une véritable démocratie pour le peuple et par le peuple, nous pourrons faire mieux que de rêver à un monde meilleur. Vive la 6ème République !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.