Portrait de… Chantal Lafaye

Notre liste est ouverte, plurielle, unitaire ! On y trouve, outre des candidat-es issu-es des formations du Front de Gauche, des écologistes de gauche, en dissidence d’EELV, des syndicalistes d’horizons divers, des militants associatifs… Elle associe des militants de longue date, mais aussi des citoyens dont c’est le premier engagement dans une campagne dynamique et chaleureuse. Qui sont-ils ? Qui sont-elles ces candidates ?

chantalÀ l’heure où les listes font disparaître les logos de leur parti politique (ou se réclament de l’apolitisme), peux-tu dire en deux mots pourquoi tu as fait ce pas, souvent mal perçu ou compris, vers la «politique» ? En un mot, peux-tu expliquer ton engagement ?

Parce que je suis contre l’austérité, pour la justice pour tout le monde, pour l’égalité de tous, pour le 6ème République. Parce que je partage complètement les idées du Front de Gauche en général et celles de Jean-Luc Mélenchon en particulier.

• Quelles raisons ont motivé ton appartenance à la liste  « Limoges Terre de Gauche » ?

Je suis moi-même membre du Parti de Gauche et je pense qu’il faut savoir s’engager quand c’est nécessaire, d’autant plus qu’il faut la parité. Et puis « Limoges Terre de Gauche« … ce nom signifie quelque chose; c’est un nom qui parle de lui-même. Là est la vraie gauche.

• Quelle est la ou quelles sont les 2 ou 3 propositions du programme « Limoges Terre de Gauche » que tu soutiens particulièrement ?

D’abord, sans hésiter, la gratuité des transports. Car c’est la gratuité pour tout le monde: pour les étudiants, pour les chômeurs, pour les retraités y compris en dehors des horaires imposés actuels, pour les jeunes de la ZUP. Ils pourront aller en ville librement. Actuellement ce n’est pas toujours simple pour eux et ils font comme ils peuvent, parfois en faisant des bêtises.

Ensuite, ce que je soutiens particulièrement c’est la création de centres de santé municipaux. Notre liste se bat contre l’austérité, la remise en cause des retraites et du droit de se soigner.

Et ce qui me paraît aussi très important c’est de vouloir refaire vire la vie de quartiers, de créer des maisons de quartiers. Les jeunes pourraient avoir des activités, pourraient se retrouver, parler entre eux de leurs problèmes; ça les aiderait à retrouver un but, à se remettre dans la vie sociale plutôt que souvent traîner sans trop savoir quoi faire.

Plus largement, tout est important dans ce programme car tout est lié et cohérent.

• Pourquoi, à ton avis, l’abstention a-t-elle gagné du terrain ces dernières années ?

Parce que beaucoup de gens ont baissé les bras, ne savent plus trop où ils en sont; ils sont de plus en plus dans la misère alors qu’il sont nombreux qui avaient espéré que cela irait tellement mieux avec l’élection de F. Hollande. Et beaucoup sont écœurés;  certains risquent de s’abstenir, voir de voter FN.

• Penses-tu que l’enjeu des élections municipales soit uniquement local ?

Non, bien sûr. Cette élection c’est un moyen de montrer notre mécontentement général, de dire qu’on en a plus qu’assez de la politique du gouvernement socialiste. D’ailleurs le maire est aussi député; et il vote à l’Assemblée toutes les mesures anti-sociales… jusqu’au refus de l’amnistie des syndicalistes ! Cette élection c’est l’occasion de dire: ASSEZ !

• Que souhaites-tu pour l’avenir ? A quoi ressemble la ville (le monde ?) que tu veux construire ?

La ville que je voudrais serait une ville de justice pour tous, sans austérité. Ce serait une ville qui nous permettrait de reprendre goût à la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.