Le soutien de Laurent Barbe, ouvrier

Laurent BarbeLaurent Barbe, ouvrier soudeur, demandeur d’emploi

 

« Il est grand temps de dire: ASSEZ ! La solution, c’est nous, ensemble! L’avenir de nos enfants, nous l’ouvrons Et ils reprendront le flambeau, pour un avenir plus humain, plus constructif, plus solidaire… »

 

Je ne suis encarté nulle part. J’ai souvent voté à gauche, pour le Parti Communiste ou le NPA… Si, pour les municipales à Limoges,  je soutiens le Front de Gauche, c’est parce que c’est le rassemblement de la Gauche, celle qui n’a pas lâché. Au Parti Socialiste, les dirigeants ne sont pas à gauche. Ils sont de connivence avec le MEDEF. Jamais ils ne tapent du poing sur la table. Il paraît qu’il y aurait une aile gauche… Le Front de Gauche en parle, mais cette aile gauche, si elle existe, on ne la voit jamais.

Soudeur de métier, j’ai 49 ans. J’ai été un militant syndical actif. Je suis aujourd’hui chômeur très longue durée, licencié en janvier 2008 à la suite de la fermeture de mon usine, sous-traitante de RVI-Défense à Limoges. J’ai tenté en vain de retrouver une place stable, jusqu’à aller travailler en Suisse. Solution qui s’est avérée plus épuisante qu’efficace, malgré le bon salaire que je me faisais. Depuis, j’enchaîne des refus multiples d’emplois, que j’attribue à mon activité syndicale passée. Embauché en 1999 comme intérimaire à RVI, j’y ai été l’instigateur d’une grève des intérimaires en 2000. Nous avons bloqué l’usine pendant 3 semaines, suite à l’application des 35 heures qui se traduisait, pour nous intérimaires, par une très forte baisse de salaires. Quand la direction de RVI a externalisé notre activité dans une entreprise montée par un ex-cadre RVI, j’ai été embauché dans cette entreprise. Il n’y avait pas de délégués du personnel ! J’y ai créé une section syndicale CGT. Je me suis battu pour le respect de la loi et nous avons gagné l’élection de délégués.

Aujourd’hui, je vois une situation très dangereuse. Tout le monde est à cran. Les décisions nous sont imposées d’en haut par le pouvoir. Personne ne nous écoute. On zappe  toujours les citoyens. On est ainsi poussé à s’extrêmiser, à aller dans des actions violentes sans issue. Et le FN qui est en embuscade, s’engouffre dans cette brèche ! Par exemple, je suis délégué de parents à l’école de mes enfants. Cette histoire de théorie du genre, on n’a eu aucune information à l’école. C’est par les réseaux sociaux et des rumeurs lancées par le FN que j’en ai entendu parler… Si Marine Le Pen arrive au 2ème tour la prochaine fois, elle risque bien passer !

Pour l’empêcher, on a besoin de confiance. Il faut un réel soutien, un cadre politique solide et constructif, un nouveau rassemblement à gauche, qui met en valeur l’écologie. C’est essentiel pour l’avenir. C’est à mes enfants que je pense.  Je sais bien que sortir de cette situation ne sera pas facile mais il est temps de dire : assez !

Le bulletin Limoges Terre de Gauche, c’est le seul bulletin constructif pour cela.

Vous pouvez retrouver Laurent sur son site :

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.