Le jeu de dupes doit cesser…

GBAprès de multiples atermoiements, la chose est à présent dite clairement par le premier président de la Cour des Comptes depuis ce mardi. Au milieu d’une série de mesures dont aucune ne règlera le moindre des problèmes qui assaillent notre société et la population de notre ville, Didier Migaud est on ne peut plus clair. Il appelle à « …un freinage sensible des dépenses locales nécessaire pour que la participation des collectivités territoriales au redressement des comptes publics devienne tangible« .

Nous sommes maintenant à 40 jours du premier tour de l’élection municipale et il serait temps que les candidats se déterminent clairement sur cette orientation politique. Qu’ils soutiennent le Président de la République, la politique du gouvernement ou aient soutenu les gouvernements précédents qui prônaient les mêmes solutions d’austérité budgétaire ayant asphyxié notre économie et plongé des milliers de limougeaud-es dans la crise, le jeu de dupe doit cesser.

On ne peut se cacher ni derrière l’épouvantail agité de la sécurité, ni derrière le bilan de quelques pseudos-acquis dont Didier Migaud demande à présent de choisir d’en dépouiller telle ou telle empreinte. Alors que comptent soustraire les uns ou les autres ? Moyens pour l’école publique, moyens pour la culture, plus pudiquement moyens de fonctionnement, comme si le fonctionnement des services municipaux n’était pas un outil au service de la ville et de ses citoyens. On ne pourra s’en sortir par quelque phrase creuse ou rodomontade agitée.

Il faut se retrousser les manches et s’appuyer sur les valeurs de partage et de progrès animant le coeur profond de notre bonne ville de Limoges.

Limoges Terre de Gauche porte devant la population un programme audacieux et réaliste, de gauche, républicain, écologique, démocratique et social pour en faire un trait d’union au service de toute la population. Nous sommes prêts à prendre toutes nos responsabilités au service de tous les limougeauds s’ils nous apportent leurs suffrages le 23 puis le 30 mars.

Avec la population de Limoges et sur des bases claires de refus des politiques d’austérité comme des dérives sécuritaires, rassemblons nous pour une politique de « L’Humain d’abord« .

Gilbert Bernard,

Tête de liste de Limoges Terre de Gauche.

(1 commentaire)

    • Labat Marie on 20 février 2014 at 23 h 18 min
    • Répondre

    Le bon sens face à la folie libérale.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.