Juin 2018

Le mandat n’est pas fini, et pourtant !

Et pourtant les commissions municipales se vident de leurs participants ! En dehors des adjoints concernés par les dossiers qu’ils présentent, il n’y a bien souvent que l’opposition qui est là pour poser des questions !

Abandon du terrain ou désintérêt ? Des « grands choix » ont été posés : fermeture d’écoles, réductions drastiques des budgets et de subventions, destruction d’une piscine municipale et augmentation des impôts locaux ! Alors que reste-t-il à faire ?

Les seules interventions des élus de la majorité sont des « questions orales » ou des vœux présentés en conseil municipal et qui frisent souvent le ridicule ! A quoi sert en effet de s’interroger sur des points qui ne feront que mettre en valeur sa propre équipe ? Logo de l’Unesco, diaporamas et diagrammes en couleurs, voilà de quoi montrer à la population une cohérence de façade,alors que les propos de Monsieur le Maire sont plus proches de ceux du Président Macron que ne le souhaiterait Monsieur le Premier Adjoint !

De notre côté, nous persistons dans ce pourquoi nous avons été élus. Opposition aux choix politiques qui détruisent les plus démunis et affaiblissent le plus grand nombre, porteurs de la parole des parents d’élèves, des syndicats, des « Nuits debouts » et de toutes celles et ceux qui veulent plus de justice sociale, d’égalité et de solidarité.

Et parfois, notre parole porte ! Nous en voulons pour preuve l’adoption de notre vœu contre la suppression de lits au CHU, et surtout, l’abandon du désastreux projet de la LGV qui a été un gouffre financier pour les limougeaudes et les limougeauds !

Il reste deux ans de mandat, deux ans pendant lesquelles le groupe Limoges Terre de Gauche continuera à porter son programme et les valeurs qu’inventent au quotidien celles et ceux qui luttent pour une vie au service du plus grand nombre !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.