«

»

Oct 03

CM du 28-09-2016 – sur le réaménagement de la place de la République

Intervention de Danielle Soury (groupe Limoges Terre de Gauche)

« Voter à l’aveugle » : quelle belle innovation démocratique de la municipalité !

L’année dernière nous avons voté la délibération relative au réaménagement de la Place de la République car nous sommes favorables au principe de ce réaménagement. Vous nous demandez aujourd’hui d’approuver le choix du groupement chargé de ce réaménagement et donc du projet qui a été préféré aux deux autres présentés.

Difficile pour nous de nous prononcer: nous n’avons eu connaissance ni du projet retenu ni des deux autres. A nos questions en commission, il a été répondu qu’il était prévu de le présenter en octobre aux élus de la majorité avant une présentation publique ultérieure: rien semble-t-il pour les élus d’opposition !

Il s’agit pourtant d’un projet de grande ampleur, qui au total va engager 12 millions d’€ pour la ville! Un projet donc de même ampleur que la stade de Beaublanc. Il y a donc lieu selon nous d’être vigilants pour éviter de revivre le même type de mésaventures…

C’est pourquoi nous souhaitons un certain nombre de précisions. Vous avez prévu de valoriser les vestiges archéologiques de la Place de la République… Et pourquoi pas. Il semble cependant que jusqu’à présent, la valorisation de vestiges urbains de ce type et de cette dimension a pu poser un certain nombre de difficultés techniques assez lourdes, qui ont même dans certains cas généré des charges de fonctionnement récurrentes imprévues. C’est pourquoi nous souhaitons savoir quel est le périmètre de vestiges concerné par cette mise en valeur ? Et quelles sont les solutions innovantes de valorisation qui ont été proposées par le groupement In Situ ?

Par ailleurs je souhaite revenir sur les fouilles programmées. Tout d’abord bien sûr, je me réjouis que la CET (Commission Éthique et Transparence) que vous avez saisie à ma demande Mr le Maire, ait à une très large majorité adopté ma proposition de procéder à une expertise juridique indépendante, confiée à Anticor, sur les conditions juridiques d’attribution de ce marché. C’est assurément la meilleure méthode pour répondre aux interrogations sur ce marché.

Pour autant demeurent d’autres questions :

  • la subvention de 200 000 € que vous attendiez pour cette fouille programmée – selon ce qui nous en a été dit ici même il y a quelque temps – a-t-elle été versée par la DRAC ? L’enjeu pour les finances municipales n’est pas mince puisqu’il s’agit de près de 20% du montant total du coût de ce chantier.

  • avez-vous eu connaissance de l’avis de la CIRA (Commission Interrégionale de Recherche Archéologique) concernant ce chantier ? Nous demandons qu’il soit communiqué au conseil.

  • quel est le résultat de la fouille de diagnostic effectuée cet été par l’INRAP et des vestiges découverts  ?

Nous voterons donc contre cette délibération: nous ne pouvons pas voter sur un projet que nous ne connaissons pas !

(1 commentaire)

  1. Marie LABAT

    Quel manque de transparence ! Bravo pour la vigilance des élus terre de gauche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>