Oct 31

CM du 27 septembre 2017 – Sur les transports

Intervention de Gilbert Bernard

Mon intervention ne porte pas à strictement parler sur ce nouveau transfert de compétences voulu par la loi Notre mais comme il est ici question de transport je voulais vous interpeller sur deux points qui concerne ce domaine monsieur le maire.

Le premier a trait aux sommes que nous avons versées pour la réalisation du tronçon LGV Tours-Bordeaux. Je rappelle ici que Limoges comme bien d’autres collectivités du grand sud-ouest et en particulier du Limousin avait été sollicitée pour participer à ce financement. Cette participation avait été présentée à l’époque comme une contrepartie de la réalisation du barreau LGV Limoges-Poitiers. C’était là un véritable chantage qui prend tout son sel quand on sait que ce projet de barreau LGV est aujourd’hui définitivement enterré. Vous direz si je me trompe mais Limoges a versé entre 2013-2015 plus de 1, 6 million pour la réalisation du Tours-Bordeaux : les cocus comptez-vous ! Nombre de collectivités et je crois que c’est aussi le cas pour notre ville avaient tout de même pris quelques précautions en prévoyant via un montage juridico financier de pouvoir récupérer une partie de cet argent au cas où les engagements sur le barreau Limoges-Poitiers ne seraient pas tenus. Confirmez-vous que c’était le cas pour Limoges ? Et dès lors avez-vous engagé la procédure en ce sens ? 1,6 millions ce n’est pas rien au moment où les collectivités sont mises au pain sec…

Le deuxième point est une information que je vous livre -au cas où elle vous aurait échappée. L’agglomération de Niort, dirigée par un de vos amis le centriste Jérome Baloge vient de mettre en place, à compter du premier septembre, la gratuité du transport public sur l’ensemble de son territoire. Le réseau de bus dessert gratuitement les 45 communes de la Communauté d’agglomération du Niortais (CAN), qui compte environ 120.000 habitants.

L’ambition selon le président de l’agglo est triple : augmenter de 30% la fréquentation du réseau, favoriser l’accès aux transports publics à des catégories de la population ayant un pouvoir d’achat limité, et accélérer la transition énergétique sur le territoire en réduisant notamment le trafic automobile.

Aujourd’hui, une trentaine de réseaux en France fonctionnent sur ce principe et à partir de l’an prochain la communauté urbaine de Dunkerque, forte de 200.000 habitants, et qui offre déjà la gratuité sur son réseau le week-end, viendra grossir la liste.

Vous allez me répondre que la compétence transport est aujourd’hui dévolue à l’agglo. C’est un fait mais comme vous y avez de nombreux vice-présidents et que de nombreux collègues ici, de tous bords, sont également élus communautaires, je ne doute pas que vous porterez cette proposition auprès du président d’agglo. De toute manière comptez sur nous pour continuer à alimenter le débat dans les mois qui viennent …

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.