CM du 27 juin 2018 – Compte administratif

Sur le compte administratif

Intervention de Danielle Soury

Au-delà de l’évènementiel et des paillettes, le vrai tableau de la réalité…. 

Le compte administratif 2017 nous indique comment les deniers publics ont été utilisés par la Ville et comment celle-ci a trouvé ses ressources l’année dernière. De ce point de vue, les chiffres confirment amplement ce que chaque limougeaud.e a pu constater. 2017 fut une année douloureuse pour son porte-monnaie de contribuable ! En augmentant de 7% en moyenne le taux des impôts locaux en 2017, vous avez prélevé 5,6 M€ d’impôts directs supplémentaires. Pour une équipe qui avait fait de la baisse des impôts sa principale promesse électorale,  belle réussite !

Mais il n’y a pas que les contribuables… Les recettes de stationnement augmentent encore très fortement cette année: après une hausse de plus de 300 000 € en 2016, c’est une nouvelle flambée de près de 600 000 € en 2017, du fait de l’élargissement du stationnement payant. Près d’un million d’€ de plus prélevé en 2 ans sur les automobilistes, c’est vraiment beaucoup. On comprend le mécontentement qui monte. Je voudrais insister ici sur les effets en cascade de cet élargissement du périmètre du stationnement payant, qui empoisonne la vie quotidienne de beaucoup de limougeaud.e.s, et pas seulement de celles et ceux qui payent.

En effet, afin de ne pas avoir à acquitter leur écot tous les jours pour se garer, nombreux sont celles et ceux qui, contraints de prendre leur voiture pour venir travailler à Limoges en provenance de communes périphériques, vont se garer dans des zones où le stationnement reste gratuit. Et par effet domino, il y a ainsi un très large déplacement du stationnement sur la ville… Si bien que dans de nombreux quartiers, les résidents, eux, ne peuvent à présent plus se garer à proximité de chez eux !

On a là je crois la parfaite illustration de ce qu’il ne faut pas faire. Bien sûr qu’il faut chercher à sortir la voiture de la ville ! On est d’accord… Mais il faut l’organiser, il faut planifier de telle sorte que les gens puissent avoir des solutions alternatives à la voiture individuelle. Et vous verrez qu’ils ne demanderont pas mieux ! Au lieu de quoi, vous avez dit: « Payez », sans vous préoccuper du reste, en instaurant qui plus est un système extrêmement complexe cumulant diversité de zones, d’abonnement, de moyen de paiement… Si bien que finalement et inévitablement, l’ajustement se fait de manière désorganisée et sauvage, chacun faisant comme il peut… 

J’en reviens à nos propositions: sur la base de la gratuité pour tous, il faut un plan cohérent, simple et pratique de transports urbains, concerté avec les usagers, pour permettre à l’échelle de l’agglo la fluidité des déplacements notamment dans la Ville centre. C’est l’intérêt bien compris de tous les usagers de notre ville, qu’ils y résident ou non. Et c’est de la sorte qu’on pourra gagner la bataille environnementale.

Pour le reste, l’austérité continue… La plupart des services municipaux ont à nouveau enregistré des baisses de crédits de fonctionnement. Ainsi, comme chaque année désormais, notre BFM a encore réduit ses achats de documents: en 3 ans, nous en sommes à une amputation de près du tiers de son budget annuel d’acquisition ! Jusqu’où ira-t-on ? La fréquentation de la patinoire a reculé de même que celle de nos piscines, effet notamment de la destruction de celle de Beaubreuil. Pour faciliter la vie associative, on a augmenté de plus de 6% les locations et autres redevances demandées aux associations pour l’utilisation des salles municipales.  Et pour répondre à la nécessité d’animer le territoire et de créer du lien social en proposant des loisirs adaptés… on a réduit les dépenses de près de 4% ! De même, pour conforter le tissu associatif de proximité, les subventions aux structures d’animation de quartier ont été réduites de 55 000 € soit une baisse de 6%. Comprenne qui pourra. Même constat pour la politique dite de solidarité, et je pourrais continuer l’énumération… 

Quant aux investissements, hors stade de Beaublanc, ils ont à nouveau baissé cette année.

Au-delà de l’évènementiel et des paillettes, voilà bien le vrai tableau de la réalité de votre action. 

Nous voterons contre cette délibération.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.