Nov 18

CM du 16 novembre 2016-DOB

Intervention sur le Débat d’Orientation Budgétaire

Danielle Soury

Promesse non tenue : la douloureuse fiscale !

Ce Débat d’Orientation Budgétaire, Mr le Maire, a manifestement pour vous une seule vocation : préparer le terrain pour faire avaler aux limougeaud-es la très douloureuse potion que vous leur présenterez lors du conseil de décembre, quand il s’agira de voter le budget 2017.

La municipalité serait placée selon vous (page 27) devant un choix cornélien: ou bien procéder à « une réduction des dépenses de fonctionnement impossible à réaliser sans une remise en cause drastique de l’offre de services de la ville » ou bien « utiliser le levier de la fiscalité ». « Nous préférons faire payer l’usager que le contribuable » c’est ce que vous nous avez dit à maintes reprises ici même. En fait, on aura la totale ! Après avoir frappé les usagers au porte-monnaie en leur faisant payer les musées, les activités périscolaires, les parkings,… vous allez réduire drastiquement l’offre de services de la ville en matière de sport, de culture et d’espaces verts. Et en plus vous taperez les contribuables en augmentant les impôts locaux d’au moins 5% !

La baisse des dotations de l’État est bien réelle. Tirer à boulets rouges sur le gouvernement pourrait s’entendre si vos propres amis politiques ne promettaient pas de serrer encore plus la vis si ils arrivent au pouvoir. Mais prétendre que là est la cause de tous les malheurs est un peu fort. Si grandes soient les contraintes, un budget est avant tout une affaire de choix. Et aujourd’hui c’est à vous d’assumer les vôtres. Terminé le temps des campagnes électorales qui est pour certains celui celui des promesses faciles. Faut-il rappeler ici votre engagement inconditionnel de campagne en 2014: « Contenir et tendre vers une baisse des impôts locaux. » alors même que vous saviez pertinemment à l’époque que les dotations de l’État baisseraient, et que le chantier pharaonique du stade était engagé.

On sait à quel point notre système fiscal est injuste et fait peser le poids de l’impôt d’abord sur les classes moyennes et populaires; les grandes fortunes y échappent largement à l’image de Mme Bettencourt qui ne paye aucun impôt sur les 32 milliards d’€ de sa fortune !

Les 4 M€ supplémentaires que vous allez prendre dans la poche des contribuables limougeauds en 2017 ne contribueront en rien à la révolution fiscale dont ce pays à un besoin urgent pour partager les richesses.

Alors bien sûr, il vous faut un motif pour vous justifier: c’est la faute au stade de Beaublanc ! Pour finir le chantier en 2018, vous augmentez les impôts dès 2017 ! Il faut trouver 12 millions d’€ dites-vous. L’équivalent de votre projet de réaménagement de la Place de la République, sans parler du centre des congrès, de la rénovation des Halles centrales, de la vidéosurveillance…  Faut-il poursuivre cette folle aventure du stade qui risque de tourner au fiasco technique et financier et plomber la ville pour des années ? Pourquoi ne pas revoir vos priorités, abandonner des projets comme la vidéosurveillance ou les rééchelonner et en tout état de cause prendre le temps de largement demander son avis à la population ? Vous avez bien entrepris une consultation sur le projet de la place de la République. Au vu de la situation alarmante que vous décrivez, nous proposons d’organiser une grande consultation populaire pour demander leur avis aux limougeauds. Consultation réalisée sous la houlette d’une commission indépendante, comprenant une majorité de citoyens tirés au sort.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.