«

»

Déc 16

CM du 13 décembre – voeu sur les fusillés pour l’exemple

Vœu pour la réhabilitation des fusillés pour l’exemple
présenté par le groupe Limoges Terre de Gauche
et le groupe Socialiste Ecologiste Personnalités et Gauche Progressiste

 

Au terme de quatre années de guerre, la France compte 1,3 million de tués ou disparus. Aux soldats morts au combat s’ajoutent ceux décédés plus tard des suites d’insuffisances respiratoires liées aux gaz, de blessures ou d’infections. Au total, 16,5% des 7,8 millions de soldats mobilisés sont morts durant la guerre, laissant 700 000 orphelins et 600 000 veuves.

Parmi eux, il y a ceux dont ne veut pas parler : les fusillés pour l’exemple, accusés par l’Etat major de désertion devant l’ennemi. Plus de 2.500 condamnations à mort ont été prononcées, dont 639 réellement exécutées. La plupart des fusillés pour l’exemple sont morts sur le front, tués par des balles françaises, exécutés pour l’exemple, par erreur, par facilité, par une justice militaire expéditive, appliquant à l’aveugle un code militaire flou et désuet.

Eux aussi ont laissé des veuves, des orphelins et ne sont jamais revenu labourer leurs terres ou travailler dans leurs usines. Parmi ces fusillés, quatre étaient originaires de Limoges : Nicolas Leboutet, Pierre Tranchant, Jean Faucher, Charles-Francis Fournerie.

Ces « fusillés pour l’exemple » ne sont pas morts pour la France mais morts par la France. Ils n’étaient pas des lâches. Sous les bombardements incessants, dans une boue trempée de sang, plongés dans le désespoir, ils ont seulement refusé d’être sacrifiés pour rien. Ces hommes ont été injustement dépossédés de leur honneur. Il revient à la République de le leur rendre et de réparer cette injustice.

Il n’appartient à personne de réécrire l’histoire et encore moins de la juger. Mais un siècle après la bataille de Verdun, le temps est désormais venu d’une mémoire apaisée. A ce titre, le conseil municipal de Limoges, réuni en séance le mardi 13 décembre 2016 se prononce pour la réhabilitation pleine, publique et collective de tous les fusillés pour l’exemple de la guerre de 14-18 dont les quatre limougeauds.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>