CM du 12 décembre 2018 – Vœu Limoges-Bénédictins

Vœu présenté par le groupe Limoges Terre de Gauche relatif au déploiement de forces de l’ordre en Gare de Limoges-Bénédictins

Ce samedi 8 décembre 2018, un déploiement de forces de l’ordre inédit a été observé en gare de Limoges Bénédictins, suivi d’un contrôle systématique des voyageurs directement à la descente du train en provenance d’Eymoutiers-Ussel.

Le conseil municipal de Limoges réuni en séance publique ce 12décembre fait part de son étonnement et de ses préoccupations face à une telle situation. Convergent avec la marche citoyenne pour le climat, un appel à manifester pour la défense et l’amélioration de la ligne ferroviaire Limoges-Eymoutiers-Ussel avait été lancé dans la semaine; pour autant, le dispositif mis en œuvre – plus important que celui mis en place pour une alerte à la bombe – a été démesuré. Il a eu pour effets un choc psychologique pour les voyageurs, un traumatisme chez les enfants présents en gare, un renforcement de la colère des manifestants ayant l’impression de ne jamais être entendus par les décideurs, un sentiment d’excès de pouvoir.

Surtout aucune réponse n’a été apportée aux exigences portées par les manifestants sur la garantie du maintien et de l’amélioration de la ligne TER Limoges-Eymoutiers-Ussel. En mettant de l’huile sur le feu, les autorités de l’État ont pris la responsabilité d’une situation de tension qui pourrait à terme s’amplifier. Ce n’est vraiment pas le moment !

Avant d’augmenter les taxes carburants pesant sur les ménages, notamment les plus modestes, les urgences climatiques et sociales imposent plus que jamais à nos territoires de proposer des alternatives concrètes à la voiture. Alors que le Conseil régional et l’État doivent décider ce mois-ci s’ils investissent ou non sur la ligne Limoges-Eymoutiers-Ussel, le Conseil municipal de Limoges réaffirmeque le maintien et l’amélioration de l’offre ferroviaire publique de proximité est un impératif absolu pour Limoges.

Dans un souci d’apaisement, le conseil municipal de Limoges demande au Préfet de Haute-Vienne :

-de cesser à l’avenir de tels déploiements démesurés de forces de l’ordre dans nos gares,

-d’intervenir rapidement auprès du Conseil Régional, du Gouvernement, du Préfet de Région pour que des réponses satisfaisantes, claires et chiffrées soient apportées afin de garantir le maintien de notre service public ferroviaire TER.

(1 commentaire)

    • bories on 20 décembre 2018 at 12 h 31 min
    • Répondre

    Bravo et merci à nos éluEs pour leurs interventions (vœu, budget, rapport égalité) et pour leur opiniâtreté .
    Merci aussi pour ces comptes- rendus clairs et synthétiques.
    Bonne fin d’année à tous et toute .
    Marie-Ange

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.