CM du 12 décembre 2018 – Sur le Budget

Intervention de Gilbert Bernard

Monsieur le maire

Ce budget est la traduction concrète de vos orientations budgétaires adoptées en octobre. Les quelques évolutions sont à la marge et dans ces conditions l’analyse que nous en avions fait en octobre reste largement d’actualité.

Signataire du pacte financier avec l’Etat vous vous montrez un élève discipliné puisque pour la quatrième année les dépenses de fonctionnement de notre collectivité vont baisser. Vous avez pourtant eu de bonnes nouvelles ces dernières semaines avec des recettes de fonctionnement en progression sensible de 1,4%. On aurait pu penser dans ces conditions que vous desserreriez l’étau qui pèse sur les dépenses de fonctionnement qui ont baissé il faut le rappeler de 2,5 % chaque année depuis 2015. Ce n’est pas le choix que vous faîtes même si la potion sera un peu moins amère cette année avec une baisse limitée à -0,3 %.

Les chiffres ne disent pas tout mais ils sont cependant significatifs quand on de observe la déclinaison budgétaire de chacune de vos 7 grandes politiques. Je prendrai ici quelques exemples :

  • l’ attractivité et rayonnement de Limoges. Vous vous étiez félicité à juste titre que Limoges soit devenue Ville créative de l’Unesco en 2017. Comment comprendre qu’en 2019 les crédits pour la valorisation de l’identité céramique et des arts du feu soient en diminution de 32% ? La réputation de la ville à l’international ? En baisse de 21 % !
  • la qualité et sécurité du cadre urbain. La gestion des espaces naturels c’est à dire les crédits dédiés entre autres à l’entretien des terrains, des fontaines, des aires de jeux, des passerelles, au traitement des déchets connaît une baisse de 4 %. La prévention des risques environnementaux (mesures du radon par exemple) : – 44 %.
  • Relations sociales et citoyenneté (un aspect qui vous est cher paraît-il). ? Et bien là encore des baisse significatives ; -8,7 % pour la promotion d’une citoyenneté active et surtout – 22 % pour la vie associative !
  • Offre de loisirs. L’ensemble des lignes budgétaires (culture, sport, loisirs) est en baisse , – 1,9% au total.
  • Solidarité. La vie des quartiers (subventions aux structures de quartiers) -4,5%
  • transition énergétique et écologie : – 23 % !

Il est symptomatique dans le document qui nous est soumis qu’aucune précision ne soit apportée sur la raison de ces baisses …

La conséquence de tout cela c’est que, contrairement à ce vous avancez, le périmètre des services publics municipaux et donc les services directement rendus à la population vont être encore un peu plus grignotés dans leurs missions et moyens. Cela se fait de manière insidieuse (piscine d’été fermée plus tôt à Beaublanc,non renouvellement de CDD, baisse du nombre d’ateliers dans les CCSM). Et pour la première fois les effectifs de la ville -hors transferts avec l’agglo- baissent comme nous le verrons tout à l’heure lorsque nous examinerons l’état des emplois budgétaires.

Vous nous dîtes que cela vous permet de dégager de l’autofinancement et de réduire le recours à l’emprunt afin de maintenir voir d’augmenter les dépenses d’investissement. Mais de quels investissements parle-t-on ? Si nous avons approuvé une partie de votre programme pluriannuel d’autres nous laissent plus dubitatifs ? Bien sûr il faut par exemple poursuivre la réhabilitation de nos écoles mais était-il si urgent de lancer de nouvelles opérations comme l’aménagement du jardin d’Orsay ?Est-il nécessaire d’installer toujours plus de caméras de surveillance alors que leur utilité n’est pas avérée ? Et puis certains quartiers ne sont-ils les grands oubliés de ce programme ? Rien de bien conséquent n’aura été engagé sous votre mandature sur les quartiers de Laurence et de Beaubreuil. Les habitants de ces quartiers se sentent aujourd’hui délaissés et abandonnés. Alors oui il faut un programme d’investissements pour notre ville mais nous pensons qu’il devrait être beaucoup plus diversifié et étalé dans le temps.

Vous faites le choix d’augmenter l’investissement au détriment du fonctionnement, nous ne validons pas ce choix. Car l’urgence comme l’actualité nous le montre bien à travers le mouvement des gilets jaunes est d’abord sociale, elle concerne la justice sociale et le pouvoir d’achat des salariés et des retraités. C’est cela qui est à l’origine du mouvement même si d’autres revendications s’y sont depuis greffées. Alors bien sûr notre municipalité ne peut pas tout, ce n’est pas son rôle premier mais il n’empêche qu’en baissant les dépenses de fonctionnement pour la quatrième année consécutive vous vous montrez sourd à cette préoccupation première des limougeaudes et limougeauds qui ont été eux aussi très nombreux à se mobiliser.

Il ne suffit pas comme vous l’avez fait d’affirmer votre solidarité avec les manifestants, cette solidarité doit être concrète et se manifester à travers les politiques menées par la ville. Vous pourriez par exemple revenir à la gratuité de la location des salles municipales et des musées, mettre fin aux tarifs différenciés selon que l’on soit limougeaud ou hors Limoges … Et puis maintenant que vous vivez une lune de miel avec l’agglo pourquoi ne pas intervenir fermement pour mettre en place la gratuité des transports publics comme viennent de le faire cette année Dunkerque et Calais ?Voilà une mesure qui aurait du sens car elle répondrait à la fois à l’ urgence social et l’impératif écologique.

Mais de tout cela non. Vous persistez dans une politique de réduction de la dépense publique dénoncée par le peuple et qui nous mène dans l’impasse. Nous voterons contre ce budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.