CM du 10 juillet 2019 – Requalification de la zone commerciale périphérique Magré-Feytiat

Intervention de Danielle Soury

L’urgence climatique nous impose de réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 50% d’ici 2030 pour viser la neutralité carbone d’ici 2050 afin de maintenir des conditions de vie acceptables sur terre. Cette préoccupation devrait selon nous servir de cadre impératif pour définir tous les projets d’aménagement ou de réaménagement urbain ou communautaire, en particulier ceux concernant les zones d’activités commerciales périphériques. Alors que notre centre-ville se vide de ses petits commerces de proximité, la prolifération de zones commerciales périphériques pose des questions majeures du point de vue écologique: gaspillage du foncier, artificialisation et imperméabiliation des sols, flux de circulation mal maîtrisés, altération des paysages par la publicité,…

Il est donc fort judicieux de se poser la question de l’avenir de ces zones notamment de celle de Magré-Feytiat.

Hélas la convention qui nous est proposée nous semble bien frileuse. «  Sur ce secteur de près de 80 ha, les communes de Limoges, et de Feytiat ainsi que la CU souhaitent permettre l’émergence d’un projet global de requalification de la zone. Les réflexions s’orientent en première approche sur une zone présentant une mixité fonctionnelle avec l’implantation d’habitat, de bureaux, d’activités économiques et de commerces ». Nulle trace ici d’ambition de reconquête de terres vivrières pour contribuer à l’auto-suffisance alimentaire, de désartificialisation possible des sols et d’objectifs de végétalisation, de soutien massif à l’économie en circuit-court…

Tout juste est-il ajouté assez vaguement « à la lecture des tendances observées, la question se pose de l’opportunité de maintenir une vocation commerciale au secteur ou bien de modifier la destination du foncier vacant le long de la route de Toulouse » !!!!

Certes, il ne s’agit à ce stade que d’une convention de « veille foncière » afin d’accompagner l’émergence d’un futur projet global de requalification, mais tout de même ! On attend tellement mieux face aux urgences du moment…

Nous nous abstiendrons sur cette délibération.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.